Renseignements : 05 56 43 06 31   -   Réservations : 05 56 69 12 35

DURÉE DE LA FORMATION

> FORMAC 1ère année : 402 heures (12 heures x 33 semaines + 6 heures)
> FORMAC 2ème année : 418 heures (12 heures x 33 semaines + 22 heures)

MODULE INTENSIF & PROJET ARTISTIQUE PERSONNALISÉ

> Module : accompagnement individualisé avec un metteur en scène
> Pour les FORMAC 1ère & 2ème année : module accessible en complément de la formation initiale
> Pour les publics extérieurs : module accessible pour la préparation aux concours et auditions, l’approfondissement du travail théâtral, l’accès à une pratique intensive partagée, etc.
> Volume horaire : 99 heures (3 heures tous les mercredis matin)

COÛT DE LA FORMATION

> FORMAC 1ère année (module intensif inclus) : 2 200 € TTC + 42 € d’adhésion
> Module intensif (accès extérieur) : 600 € TTC + 42 € d’adhésion

ÉXIGENCES PRÉALABLES (FORMAC)

> Un projet personnel et/ou professionnel clair et bien exprimé
> Des notions de ce que l’art théâtral recouvre (connaissance du champ)
> Une expérience d’acteur·trice (professionnelle ou en amateur) et/ou expérience de spectateur·trice
> Des qualités de savoir-être évidentes (ouverture d’esprit, motivation, curiosité…)

CONCOURS D’ADMISSION

> Date limite de remise des dossiers de candidature : 9 septembre 2021
> Concours : 16 & 17 septembre 2021

FORMATION

> FORMAC 1ère année : 30 septembre 2021 au 30 juin 2022
> FORMAC 2ème année : 4 octobre 2021 au 28 juin 2022

Formation d'acteurs à vocation professionnelle

Le centre de formation du Théâtre en Miettes existe depuis 1992. Il dispense des formations initiales ou continues, diplômantes (BPJEPS) ou qualifiantes. La Formation d'acteur à vocation professionnelle s'inscrit dans le cadre du centre de formation.

Objectifs de la formation

La formation permet :
> Une pratique approfondie du théâtre dans toutes ses composantes (voix, corps, espace, mise en scène, dramaturgie…)
> L’obtention de compétences complémentaires à l’insertion ou la réinsertion professionnelle, quel que soit le secteur envisagé
> La préparation aux concours d'entrée des écoles supérieures de théâtre et conservatoires.

PUBLICS VISÉS & DÉBOUCHÉS
Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidat·e·s :
> Les personnes dont le projet est de se professionnaliser dans les métiers de la scène (comédien·ne, metteur·e en scène, animateur·trice d’atelier de pratique théâtrale, ou tout cela à la fois). Dans leur cas il s’agit d’une formation préprofessionnelle.
> Des acteur·trices professionnel·le·s qui viennent chercher une composante et choisissent de suivre un seul module en fonction de la compétence recherchée, dont il·elle·s peuvent avoir besoin pour un projet à venir, de spectacle ou de tournage.
> Les salarié·e·s du secteur qui viennent acquérir des compétences complémentaires pour nourrir leur art (chanteur·euse·s d’opéra, danseur·euse·s, musicien·ne·s, circassien·ne·s, mais aussi technicien·ne·s, costumier·ère·s, décorateur·trice·s…)
> Les personnes qui exercent un métier connexe pour lequel les techniques du jeu de l’acteur apportent des compétences complémentaires comme la clarté de la diction, la confiance en soi, la qualité de posture et de placement dans l’espace, de maintien, mais aussi des techniques pour transmettre les rudiments du jeu d’acteur à d’autres publics. Ainsi se rencontreront dans la formation des personnes ressortissant à l’Education nationale et autres métiers qui placent la personne face à du public (commerciaux, magistrats, etc.).
> Aux demandeur·euse·s d’emploi, cette formation permet l’acquisition des techniques de jeu, facilite la prise de parole en public, rend disponible à l'écoute et adaptable aux situations de contacts dans le cadre, par exemple, de la recherche d'emploi. Mais cette pratique permet aussi une resocialisation qui fait défaut dans l’isolement de la recherche d’emploi.
> Les jeunes de 16 à 20 ans, non-diplômé·e·s inscrit·e·s dans une démarche d’insertion sociale et/ou professionnelle

+ Liste non exhaustive des écoles supérieures publiques et privées
+ Petit Manuel – Guide des 13 écoles supérieures art dramatique
PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP
Informations à venir
Vous pouvez contacter Dominique Unternehr, responsable du centre de formation et référent handicap, pour prendre un rendez-vous et mettre en place un accompagnement adapté à votre situation. > 05 56 43 06 31 // formation@theatreenmiettes.fr

CONTENUS DE LA PREMIERE ANNÉE & COMPÉTENCES DÉVELOPPÉES
D’une façon générale, les contenus sont ajustables aux souhaits et aux besoins des apprenant·e·s. Mais ils comprennent dans tous les cas les fondamentaux de l’expression théâtrale : voix, geste, placement dans l’espace, imaginaire et univers personnel, utilisation des références culturelles propres à chacun·e, acquisition de nouvelles connaissances, théoriques et pratiques.

Ces enseignements passent par des disciplines connexes : chant, danse, clown, entre autres exemples. Au cours de cette première année, l’ébauche du projet-phare de la deuxième année (une création dans des conditions professionnelles) entre en travail. Ce chantier fait l’objet d’une sortie publique devant un jury aux conditions énoncées dans ce document téléchargeable

La pédagogie à laquelle nous nous référons préfère le vocable d’ʺatelierʺ à celui de ʺcoursʺ. Dans le premier cas, l’accent est mis sur le savoir-faire et la coopération, dans le second, le savant instruit l’ignorant.

L’atelier de Jeu vocal aborde de façon artistique et technique les notions principales de la voix parlée et chantée : la respiration, la projection du son, sa puissance et sa modulation en fonction de l’effet attendu. Un suivi personnel est assuré. Un travail personnel quotidien est conseillé.
L’atelier de mise en scène permet aux apprenant·e·s de comprendre les interactions entre la scène et la salle, le nécessaire arbitrage dans le cadre d’une création limitée dans le temps de sa réalisation, l’intérêt et la richesse du dialogue qui s’instaure entre l’interprète et son observateur. Cet atelier prévient aussi des dangers de la mise en scène vécue comme un banal rapport hiérarchique : la soumission aveugle de l’interprète qui se décharge de toute sa responsabilité artistique sur le·la metteur·e en scène, et propose une méthodologie de l’acteur·trice co-responsable de la création. Par une initiation aux diverses étapes constitutives du spectacle, l’acteur·trice apprend à contribuer pleinement à la création, de la construction ou de l’analyse dramaturgique d’un texte au montage et démontage d’un dispositif scénographique.

L'atelier d'improvisation sollicite la créativité de l’acteur·trice et lui fait prendre conscience des freins à l'expression artistique : excès de timidité et/ou de pudeur, manque d’écoute et de disponibilité, excès de cérébralité, manque d’engagement… L'improvisation est alors une méthode d'entrainement de l’acteur·trice et une remise en question permanente, l’amenant à se concentrer sur un travail de recherche et de création en refusant la reproduction des mécaniques du jeu. D’abord individuelle, l'improvisation collective est développée plus tard dans la formation.

Ces fondamentaux ouvrent sur des contenus spécifiques (interprétation, clown, mime, travail du masque, expression corporelle, chant, rythme…) dispensés par des artistes professionnel·le·s en exercice, certain·e·s de passage à l’occasion de représentations de leur spectacle dans la salle de spectacle du Théâtre en Miettes.

Les apprenant·e·s sont vivement invité·e·s à se cultiver de façon autonome, se former au contact des spectacles, par la fréquentation des oeuvres, à s’initier à la transmission en prenant une place d’assistant·e metteur·e en scène dans l’un des nombreux ateliers de pratique théâtrale de loisir, à concocter de petites formes à produire dans l’espace public (Escale du Livre, Printemps des Poètes, divers salons, journées portes ouvertes, festivités…).

En conclusion, la première année de formation permet aux apprenant·e·s de s'engager dans un vrai travail d'approche artistique. Il en découle la prise de conscience individuelle des compétences à posséder pour exceller dans cet art, que l’on veuille en faire son métier ou le pratiquer dans un autre cadre.
CONTENUS DE LA DEUXIEME ANNÉE & COMPÉTENCES DÉVELOPPÉES
Si la 1ère année (F1) met l’apprenant face aux fondamentaux (soi et l’oeuvre, soi et les autres, soi face à soi), aux techniques de base (la voix, le corps, la présence, les méthodes courantes), permettant ainsi à ceux et celles qui ne sont pas venu·e·s dans une perspective de professionnalisation dans les métiers du spectacle vivant d’en tirer des enseignements utiles dans tout autre cas de figure, la 2ème année (F2) responsabilise le groupe face à une poursuite dans la voie artistique, par l’appréhension des réalités du plateau, par une montée en puissance du rapport à soi et aux autres dans le groupe, à soi et au public aussi. Enfin, cette 2ème année densifie le contact avec le monde professionnel pour ceux·celles qui envisagent une carrière.

La plupart des enseignements fondamentaux sont reconduits et approfondis. Des modules spécifiques et complémentaires prennent place. Ils sont choisis en fonction des besoins et des manques, mais aussi en fonction des opportunités (passage d’un·e artiste riche d’un univers et d’une compétence singulière par la salle de spectacle, programmation d’un contenu qui intéresse à la fois les apprenant·e·s de la formation continue BPJEPS et ceux de la formation d’acteur·trice).
Etape reine : la création
Traditionnellement, en milieu de 2ème année, la promotion réalise un spectacle sous la direction de Jean-Claude Parent ou d’un·e metteur·e en scène invité·e, qui les place face à toutes les composantes du travail théâtral en compagnie :
> Choix de répertoire
> Distribution (selon des critères à la fois artistiques et pédagogiques)
> Mise en scène/dramaturgie
> Travail au contact des autres personnels du théâtre (scénographe/décorateur/constructeur, éclairagiste/régisseurs – dont des stagiaires régisseurs du CIAM -, costumière, chargés de communication/diffusion/médiation ; personnels d’accueil), bénévoles… et bien sûr le public à l’occasion d’au moins un bord de scène.
> Quatre représentations publiques consécutives + une représentation scolaire avec bord de scène.

C’est proprement l’étape reine de la formation de l’acteur·trice, celle qui cimente définitivement le groupe, celle dont ils reparlent longtemps après, et l’une des plus formatrices sans aucun doute. C’est aussi celle qui permet à chaque apprenant·e de dépasser durablement le caractère égotique du jeu théâtral par la concrétisation de la réussite collective.

Ce point culminant de la formation doit pouvoir constituer l’épreuve finale, qui reprend la grille d’évaluation de la fin de la première année, assortie d’un écrit d’un maximum de 1 250 signes (3 pages environ) dans lequel chaque apprenant·e décrit son parcours et sa contribution à cette création, à travers ses étonnements, ses découvertes, ses progrès perçus, ses difficultés et réticences éventuelles.

Cette épreuve n’a évidemment aucun caractère éliminatoire, elle permet de dépasser le caractère festif et épanouissant de l’expérience pour en faire un marqueur objectif de progression vers les objectifs que se fixent les apprenant·e·s et leurs formateur·trice·s.
Dans la suite de la formation :
> Ceux·Celles qui se destinent à une carrière professionnelle dans le théâtre, le spectacle vivant ou l’audiovisuel commencent à travailler sur leur portefeuille professionnel activable, certain·e·s préparent et passent les concours des écoles supérieures labélisées et/ou des écoles privées.

Fréquemment, à l’approche de la fin de session, ils·elles sont en demande de formation administrative touchant des domaines aussi variés que :
- Relations avec les instances culturelles territoriales
- Droit applicable aux associations
- Droit d’auteur/droit à l’image
- Convention collective
- Régime d’indemnisation au titre de l’Intermittence du spectacle/GUSO

> Ceux·Celles qui ne sont pas dans cette démarche mais plutôt en quête de compétences complémentaires à leur métier ou qui sont venu·e·s chercher des techniques pour optimiser leur recherche d’emploi, peuvent travailler en plus petits groupes sur des compétences spécifiques à acquérir, le centre de formation s’organisant alors pour leur proposer l’intervenant·e le·la plus à même de les y aider.

La formation se termine par un deuxième et dernier bilan individualisé (voir les modalités identiques en 1ère année). Il est remis aux apprenant·e·s une attestation provisoire de fin de formation, le certificat définitif leur étant attribué après délibération du conseil d’administration du Théâtre en Miettes, revêtu de la signature du président en exercice, et validé par une commission détachée du conseil d’administration.

LE MODULE INTENSIF & PROJET ARTISTIQUE PERSONNALISÉ
Le module intensif a été mis en place dans le but de flécher un espace pour :
> La préparation accompagnée des concours et auditions (castings, conservatoires, écoles supérieures de théâtre),
> L’approfondissement du travail théâtral permettant aux F1, F2 et praticiens en amateurs de se retrouver dans une pratique intensive partagée.
Le module intensif se situe donc au carrefour de toutes nos pratiques théâtrales destinées à des publics adultes :
Ouvert sur l’extérieur, les personnes extérieures amateures ou professionnelles souhaitant densifier leur pratique et/ou se perfectionner sur un domaine précis peuvent s’y inscrire. Les participant·e·s des ateliers de pratique en amateur qui souhaitent densifier leur investissement peuvent également s’y inscrire et s’exercer avec leurs homologues de formation préprofessionnelle. Les contenus sont individualisés et viennent répondre à des besoins, des envies, des manques ou des projets spécifiques.
Initialement, ce module a été créé pour accompagner la préparation des concours d’entrée dans les écoles supérieures de théâtre et dans les conservatoires. Peu à peu, nous nous sommes aperçus que ce module venait avant tout satisfaire des appétits de formation plus importants chez les plus perfectionnistes de nos apprenant·e·s.
Nombre :
Pour garantir la qualité de l’accompagnement individualisé de ce module, le nombre de places est limité à 12.
Contenus :
1/ Training
2/ Analyse dramaturgique
3/ Construction du personnage
4/ Développement des techniques d’interprétation
Durée :
99 heures sur l’année : 3 heures par semaine, le mercredi matin de 9 h 30 à 12 h 30 (ajustable en fonction du groupe et de ses contraintes).
Ce qui permet aux apprenant·e·s de première et de deuxième année de se former ensemble en une occurrence hebdomadaire s’il·elle·s le souhaitent.

DÉROULEMENT & CALENDRIER
Formac F1 (1ère année) :
> 402 heures : 12 heures x 33 semaines + 6 heures
> Période : du 30 septembre 2021 au 28 juin 2022
Formac F2 (2ème année) :
> 418 heures : 12 heures x 33 semaines + 22 heures
> Période : du 4 octobre 2021 au 30 juin 2022
Module intensif :
> 99 heures : 3 heures x 33 semaines
> Période : du 30 septembre au 30 juin 2022

+ d'infos sur le calendrier
ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE
L’équipe pédagogique de la FORMAC est composée de :
Marwil Huguet, Jean-Claude Parent, Muriel Machefer et d’autres intervenants spécifiques si nécessaire.
PRÉREQUIS & MODALITÉS D'ADMISSION
Concours d’admission :
> Date limite de remise des dossiers de candidature : 9 septembre 2021
> Concours : 16 & 17 septembre 2021
L’admission à la formation Formac se déroule en trois étapes :
1. Les exigences préalables
Chaque candidat·e doit prendre un rendez-vous préalable et en amont du concours d’admission, avec Jean-Claude Parent, Directeur du Théâtre en Miettes et Dominique Unternehr, Responsable du centre de formation, pour examiner les prérequis avant l’entrée en formation.
> 05 56 43 06 31 // formation@theatreenmiettes.fr


L’objectif est de vérifier que le·la candidat·e possède les prérequis pour accéder à la formation, à savoir :
> Un projet personnel et/ou professionnel clair et bien exprimé
> Des notions de ce que l’art théâtral recouvre (connaissance du champ)
> Une expérience d’acteur·trice (professionnelle ou en amateur) ou au moins une expérience de spectateur·trice
> Des qualités de savoir-être évidentes (politesse, amabilité, ouverture d’esprit, motivation, curiosité…)

Le·La candidat·e se présente à l’entretien préalable avec :
Un CV retraçant son parcours dans le théâtre, comme acteur·trice en amateur·e ou professionnel·le ou, a minima, son parcours de spectateur·trice et des aspects de sa vie culturelle.
Lors de cet entretien sont développés les attendus des épreuves d’admission, que l’on peut retrouver dans ce document téléchargeable
Dans les jours suivant l’entretien préalable, le·la candidat·e envoi une lettre de motivation reflétant sa personnalité artistique.

2. Le dossier de candidature
Si les prérequis sont là, le ou la candidat·e est invité·e à se présenter aux épreuves d’admission. Au cas contraire, il·elle en est informé·e.
Chaque candidat·e envoi son dossier de candidature dûment rempli, accompagné des pièces justificatives demandées.

+ Télécharger le dossier d’inscription

3. Le concours d’admission (deux jours) :
Les épreuves comprennent une partie individuelle et une partie collective, chacune donnant à voir des aptitudes diverses et renseignant le ou la candidat·e sur des aspects de l’art qu’il·elle s’apprête à explorer. Les épreuves se déroulent sur deux journées, devant un jury composé de quatre personnes : deux membres du jury internes au Théâtre en Miettes (dont au moins un des deux responsables pédagogiques) et deux professionnel·le·s du spectacle vivant sélectionné·e·s dans le tableau joint en annexe, intervenant·e·s ou non dans la formation.

Jour 1 (matin) : présentation d’un monologue d’une durée de 3 minutes maximum (monologue théâtral ou texte non théâtral monologue)
Jour 1 (après-midi) et Jour 2 : travail de groupe sur une scène du répertoire théâtral contemporain
Pour être admis(e) en formation :
> Au terme du concours d’admission, le jury se réunit à huis-clos et délibère. La liste des candidat·e·s définitivement admis·e·s est communiquée directement à ceux ou celles demeuré·e·s dans les locaux, les autres sont prévenu·e·s par téléphone le jour-même.
> La capacité physique d’accueil du Théâtre en Miettes pour les Formac est entre 15 (chiffre idéal) et 18 (grand maximum) apprenant·e·s. Si le nombre de personnes admises excède 18, une deuxième formation peut être mise en place avec un décalage dans le calendrier, de sorte à ne pas produire de conflit dans l’occupation des locaux.

+ Plus d’infos sur le concours d’admission
TARIFS & FINANCEMENTS
Coût de la formation :
> FORMAC (module intensif inclus) : 2 200 € TTC + 42 € d’adhésion
> Module intensif (accès extérieur) : 600 € TTC + 42 € d’adhésion
> Devis sur demande

+ Plus d’infos sur les dispositifs de financement
INFORMATIONS LÉGALES
Théâtre en Miettes – Centre de formation
Locaux administratifs et formation : 40 rue Joséphine, 33 300 Bordeaux
Salle de spectacle : 2 rue du Prêche, 33 130 Bègles
Association loi 1901 / Naf 9001Z / Siret 384 523 007 000 35 / Licence-2-1077081
Centre de formation 75 33 1226133 / Habilitation 18ALPHABBP40025